Le « zoom fatigue »

 

Nous sommes tous plus ou moins depuis 1 an et le début de la pandémie deCovid-19 devant nos écrans. Même ceux qui,  comme moi exerçaient leur métier sans écran ont été dans l’obligation de s’adapter.

La visioconférence est un outil extraordinaire. Personnellement j‘ai un peu réalisé mon rêve puisque je peux animer un cours de sophrologie avec des gens du monde entier ou presque, décalage horaire oblige.

On peut même enregistrer, chatter, etc…

Mais c’est aussi un outil aux conséquences qui peuvent être néfastes à long terme. Le « zoom fatigue » est le nouveau terme employé pour décrire la fatigue liée à l’utilisation quotidienne des outils tels que zoom, skype, microsoft, etc…

Le professeur Jeremy Bailenson de l’université de fondateur du Stanford Virtual Human Interaction Lab (États-Unis) a publié une étude à ce sujet, dans la revue Technology, Mind, and Behavior de l’American Psychological Association. J’ai ajouté 2 points que j’ai moi-même observés.

Des douleurs cervicales accentuées

La première chose que je remarque lors de mes zoom sophro  sont les mouvements de tête réguliers des participants. Ils commencent tous la séance de cette manière. La posture devant l’écran n’est souvent pas adaptée surtout dans les conditions de télétravail. Tout le monde n’a pas à sa disposition une chaise ergonomique et un ordinateur avec un grand écran.

Une fatigue oculaire sans précédent

8 heures sur un ordinateur, c’est déjà beaucoup en temps normal. Si on ajoute des réunions interminables où il est nécessaire d’être sur-concentré, on obtient une utilisation très excessive de nos yeux. Une cliente me racontait qu’elle avait passé 3h en réunion via zoom….

Une mobilité réduite

Au téléphone, on fait les 100 pas. Au bureau on change d’étages, on va à la machine à café. En zoom on est statique !

Un effet miroir épuisant

Jérémy Bailenson constate combien il est épuisant de se voir en permanence, comme si on était suivi par notre propre image.

Qui devant un zoom ne s’est pas dit qu’il était moche, mal coiffé, ou autre.

Cette auto-critique se révèle à force source de fatigue et d’anxiété.

Un contact visuel permanent

En présentiel, nos yeux bougent. Nous regardons le conférencier, les autres participants, nous prenons des notes. Nous rêvons également ou laissons notre esprit divaguer et ns yeux regarder au loin. Pendant une vision conférence, nous sommes continuellement en contact visuel avec l’écran et de multiples petits carrés de personnes.

Des fonctions cognitives sur stimulées

En face à face nous utilisons tous nos sens pour communiquer et la communication est également non verbale. Qui n’a pas essayé de faire un pouce pour s’assurer qu’il avait été compris, ou de faire de grands gestes.  La prise de parole est difficile. On se sait pas qui veut parler et quand. Tout ce qui nous aide en temps normal est comme mis au repos. Seule la parole est mise en avant. C’est un peu comme si on essayait de de faire entendre en permanence par quelqu’un qui n’entend pas. Quelle fatigue !

Que faire ?

Jeremy Bailenson conseille d’éteindre régulièrement son écran pour n’utilser que le canal auditif, et de réduire la taille de l’écran quand vous êtes obligés d’être vu.

Je vous conseille pour ma part :

  • Quelques exercices de yoga des yeux
  • Enlevez vos lunettes quand vous passez seulement en audio. Cela vous permettra de mettre un peu vos yeux aux repos
  • Evidemment de la respiration : quand on est sur un écran, on bloque, sans s’en rendre compte la respiration. Rétablir toutes les heures une respiration fluide est la meilleure manière de ne pas arriver à la fin de la journée en apnée totale J.
  • Des pauses. Même en zoom vous pouvez faire des pauses. Quelques secondes suffisent à reprendre de l’énergie.
  • Des exercices de « contractions-détente » pour enrailler le fait d’être statique : Inspirez, bloquez la respiration, étirez ou contractez le haut du corps, soufflez, relâchez.
  • Être devant un écran nous déshydrate et donc nous fatigue

 

Pour en savoir plus l’étude ci-après

https://medicalxpress.com/news/2021-02-fatigue-simple.html

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

*