Jouons pour apprendre à vivre…

Pour exister.

Créée par Ricardo Lopez et Claudia Sanchez, elle utilise le jeu et le mouvement corporel.

Ces deux sophrologues colombiens ont créé la sophrologie ludique à partir de leurs observations des enfants des rues de Bogota.

Ils ont observé que chaque catastrophe, ou événement triste, était transformé, détourné par le jeu, les blagues, l’humour qui permettaient aux enfants de tourner la page, de donner du sens à l’événement traumatisant.

Ils rapportent de Bogota une question qui sera le fondement de leur pédagogie: et si on pouvait évoluer par la joie?

Vous entendez souvent  » les épreuves font grandir… », « ce qui ne tue pas rend plus fort ».

La joie, le rire, le jeu font également grandir!

Pourquoi utiliser le jeu?

  • C’est un élément essentiel dans le développement des capacités de socialisation et de création. Nous jouons depuis notre petite enfance
  • Il nécessite d’être concentré, à l’écoute de soi et des autres.
  • Il est un merveilleux moyen de se connecter à soi-même et d’être attentif aux autres.
  • C’est aussi une manière d’évacuer nos peurs, nos gênes, de dépasser nos barrières intérieures, dans la joie et le plaisir.
  •  La sophrologie ludique utilise le corps. Par le mouvement, la respiration, vous apprenez à vous centrer, à vous ancrer, et à faire l’expérience de ce que vous est train de vivre, sans jugement, sans à priori, juste pour le plaisir.

L’attention est portée sur la découverte de la joie et du bonheur profond que l’on éprouve en jouant.

Quels jeux?

  • de présentation,
  • d’échauffement corporel, de dynamisation, de mouvements
  • de confiance, d’affirmation,
  • de prise de parole
  • de concentration de mémoire
  • de détente, de lâcher prise
  • d’évacuation émotionnelle
  • de gestion du stress
  • de travail en équipe

Applications directes

Cette branche de la sophrologie offre de véritables outils que vous pouvez  à tout moment intégrer à votre quotidien ou transmettre à vos proches:

Se centrer devant un supérieur agressif,  gérer les conflits, évacuer le négatif accumulé dans la journée tout en parlant à vos enfants, prendre le métro sans se sentir agressé, booster un objectif, un projet qui vous tient à coeur…

« Le dépassement n’est pas héréditaire, c’est une acquisition personnelle, c’est une histoire d’amour envers soi, un cheminement pour arriver quelque part » Claudia Sanchez