Là où me mènent mes pas
Là où me mènent mes pas
Sophrologue,

Clown,

Masseuse,

Quand j’ai commencé la sophrologie il y a 12 ans, je tenais coute que coute à pratiquer en entreprise, milieu passionnant a bien des égards et certainement aussi par déformation estudiantine.
J’ai fais des études de sociologie du travail et je suis passionnée par les savoirs faire.
J’ai tout tenté pour travailler en entreprise.

Lâcher le mental

Je sors d’une séance en énergétique avec une dame gravement malade et je suis appelée maintenant régulièrement pour les personnes en fin de vie…
Pourquoi je raconte tout cela ?
Pour montrer comment le mental quand il n’est pas à sa place peut nous mettre sur des voies de garage.
Je me souviens d’une séance de sophro lors d’une formation avec une prof extraordinaire, Docteur en chimie devenue sophrologue et prof de yoga .
Toute la séance était basée sur une question qui nous importait et que nous devions poser non pas à notre esprit mais à notre corps…et à chaque étape, laissez la réponse venir et réorienter la question. Ma question était relative à ce souhait que j’avais d’intégrer l’entreprise en tant que sophrologue. La réponse qui est apparue à la fin m’a beaucoup surprise. Je me voyais dans un hôpital, chose impensable à l’époque ! Moi entrer dans un hôpital…Le mental et ma farouche volonté ont repris le dessus pendant encore quelques années.
 
Et puis il y a 3 ans j’ai laissé faire, j’ai laissé le mental à sa place et j’ai juste décidé d’aller où mes pas me guidaient, sans trop réfléchir.

Le toucher

Et peu à peu, le toucher s’est imposé à moi. Poser les mains, ressentir.
L’art du toucher pour soulager, pour prendre soin de l’autre.
Mon rêve de jeune fille était de pouvoir faire un métier où la langue n’était pas une barrière et où je pouvais troquer. Je m’en suis souvenue il y a peu. Je ne sais pas si j’irais au bout du monde pour échanger un massage contre le gîte et le couvert mais qu’importe, quand je pose mes mains, je ne pense plus. Je suis juste et simplement avec la personne, à ma juste place et dans l’instant.
Peu importe les parcours, même ceux qui semblent les plus anarchiques. Laissons faire. La logique viendra après… ou pas.

Témoignage

« merci Bethsabée, la séance m’a fait beaucoup de bien. J’ai dormi profondément et je vais mieux » Odile
 
 
 
 
 
 
 
 

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

*