C’est le moment de vous regarder le nombril !
C’est le moment de vous regarder le nombril !

Expressions liées au ventre

« Avoir la peur au ventre », « avoir une boule au ventre », « avoir le ventre noué », « savoir ce que quelqu’un a dans le ventre », « avoir du cœur au ventre », « se faire de la bile », « se mettre la rate au court bouillon », « avoir des papillons dans le ventre », « digérer une information », « prendre aux tripes ».

Autant d’expressions qui soulignent ce que l‘on sait aujourd’hui, à savoir le lien entre cerveau et intestins.

Les chiffres :

200 millions, c’est le nombre de neurones présents dans nos intestins.

95% de la sérotonine est produite au niveau de l’intestin.

2ème cerveau, c’est le nom donné aux intestins.

Si les intestins et le cerveau communiquent, cela implique d’une part que les émotions influencent le bien être du ventre mais aussi que l’intestin influence les émotions (via le nerf vague).

Un stress excessif peut donc entrainer des troubles intestinaux et digestifs, voire une fragilisation du système immunitaire, voire une dépression.

Tout n’est pas aussi simple évidemment. Et je crois depuis longtemps qu’une approche pluridisciplinaire est nécessaire quelque que soit la problématique qui vous fait consulter.

Le chi nei tsang est l’une de ces approches et j’en constate tous les jours les bienfaits.

En médecine chinoise le ventre est appelé « cerveau abdominal ».

Ce massage du ventre permet de détoxiquer et de revitaliser les organes. Il n’est pas rare lors d’un massage que le massé se mettre à rire ou à pleurer. Il est possible qu’une colère survienne peu après, le jour même, ou la journée du lendemain. Masser le ventre c’est donner de l’air à un cerveau surchargé et à des émotions en vrac.

En cette période où les émotions nous malmènent, le chi nei tsang permet donc doucement de revenir à un équilibre bienfaisant.

(image doctissimo)

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

*