Efficace

the dancer

 

Parfois je me lève en me demandant comment accomplir tout ce que j'ai à faire? Ma to do list est scotchée dans mon cerveau, je me trouve submergée par une émotion au départ assez peu définie :).

Peur ? ne pas y arriver… Colère? Comment j'ai pu attendre pour faire tout ça….Anxiété, évidemment wink.

Bref, l'angoisse comme on dit familièrement.

Plusieurs solutions s'offrent alors à moi:

  • Déverser, en criant, mon anxiété sur les enfants, peu pressés de s'habiller et plus enclins à se disputer ou/et jouer.
  • M'enfermer dans le silence….(bouderie ?indecision)
  • Passer ma journée en hyperactivité et finir épuisée à 18h.
  • Mettre en pratique quelques-unes des techniques que j'ai à ma disposition et que j'enseigne tous les jours.

 

1. Le moment présent

L'anxiété vient de ce que l'on se projette dans un futur, récent ou non.

Si j'imagine ma journée, il est quasiment certain que mon cerveau va s'emballer, mes pensées s'enchaîner et l'anxiété débarquer. Je vais surement me dire que je n'y arriverais jamais, parce que je n'aurais pas assez de temps, ou que je suis déjà fatiguée à 7 h du matin (la fatigue hivernale se fait déjà sentir).

Mon expérience m'a prouvée à plusieurs reprises, que quand je réussis à être ici et maintenant c'est à dire uniquement à ce que je suis en train de faire, non seulement mon anxiété s'évanouit, mais aussi, je fais énormément de choses et, cerise sur le gâteau et pas des moindres, je suis beaucoup moins fatiguée le soir!

Comment fait-on allez-vous me dire? Plus simple qu'il n'y parait, vivre ici et maintenant consiste à revenir à nos sensations.

Par exemple, je me prépare de l'eau pour le thé, au lieu de le faire de façon mécanique (voire de ne plus savoir si oui ou non j'ai déjà appuyé sur le bouton de la bouilloire), je vais tendre l'oreille pour entendre l'eau qui coule, sentir le contact de la bouilloire sous ma main (est-ce lisse, rugueux, chaud, froid), écouter le bruit de l'eau qui bout, humer l'odeur du thé dans ma tasse et enfin goûter à ce thé (chaud, brûlant..).

2. Souffler

C'est la manière la plus efficace que je connaisse qui permette de calmer le jeu. Expirer, souffler, encore et encore.

3. Faire une pause entre chacune des tâches

Courte! Il ne s'agit pas ici de faire une sieste. Quelques minutes suffisent, voire quelques secondes, pendant lesquelles, je regarde autour de moi, je m'étire (et baille, c'est automatique).

Si j'ai mal aux yeux, je fais ce que l'on nomme le "palming". C'est un exercice simple et très reposant, surtout quand on travaille sur écran.

4. Faire une seule chose à la fois, un pas après l'autre

Je l'ai évoqué plus haut, ce n'est pas parce que je téléphone, tout en écrivant un mail que je serais plus efficace. L'inverse est vrai par contre. et parfois même j'en oublie LA tâche essentielle…noyée dans tant de micro tâches que je fais vite et simultanément.

Je m'astreints donc à avancer un pas après l'autre (c'est comme ça que l'on marche non?).

5. Apprécier chaque tâche accomplie

J'ai écrit un article: je profite

J'ai réussi à faire de l'administratif pendant 1h? waouh, j'ai gravis la moitié de la montagne; et dans mon cas c'est réel, tant l'administratif est contraignant.

Je me félicite et je m'encourage.

6. Méditer

Tous les jours, une séance de sophrologie ou de méditation. J'essaie de me "pauser" à la même heure. Et c'est incroyable ce que le corps sait.

Mon corps se souvient et chaque jour à 16h il se met en veille. Il ne me faut qu'un clignement de paupière pour baisser mon niveau de conscience. Je repars 20 minutes plus tard…neuve.smiley

 

Et les bouffeurs de temps? vous savez….vous commencez il est 10h, vous regardez votre montre quelques secondes plus tard…il est 10h45!  facebook pour moi smiley.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je gère facebook (oui ce n'est pas facebook qui me gère !) de la manière suivante…..je me suis mis un contrôle parentalenlightened. Et je me suis autorisée à être sur facebook 3 fois 15 minutes dans journée.

 

La journée est terminée et j'ai fait ce que je devais faire sans hystérie, sans angoisse.

Parfois j'y arrive et parfois moins bien. Mais qu'importe? je réessaie le lendemainlaugh.

 

 

Le prochain atelier nous concernent tous, sophrologie et émotions. Le 26 janvier à Paris et le 30 janvier à St Mandé.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*